top of page
  • Penage

Edition 2022 : 2ème Prix

Le 2ème prix du concours des poètes de la Parole a été attribué à Lydia LEHMANN, pasteure de l'association Baptiste en Belgique, pour un ensemble de 4 pièces poétiques

Fleuve à mon tour


Il est une source

d’où coule des eaux

claires et fraîches


De vie

de lumière

de joie aussi


Lieu d’origine

nostalgie de

plénitude


Perdue

restaurée

murmurée


Un avec toi

pour toujours

en paix


Sans fin

coule et s’écoule

ta voix


À une autre source

de soif je meurs

en y venant souvent


Chez toi

je bois

de grandes gorgées

et deviens fleuve

à mon tour


Prolonger

ta source

nourrir de ta sève

prochain et étranger

généreusement

Psaume 36.10

C’est auprès de toi qu’est la source de la vie,

c’est ta lumière qui éclaire notre vie.


Jean 7.38

Celui qui croit en moi,

« des fleuves d’eau vive jailliront de son cœur »,

comme dit l’Écriture.


Jours de famine


Ventre creux

titubant

j’arrive au désert


Jours de famine

de pleurs et peurs

froids et secs


Famine dans l’âme

craquelée

la peau de mon cœur


Tu es

la source inépuisable

pourtant parfois

je crie de faim, de soif


De tout mon désespoir

je choisis

de te croire

envers et contre tout

Une miette suffit

pour me garder en vie

un jour de plus


Un morceau de ton amour

une goutte de ta grâce

une poussière de ta Parole


Tu es

ma vie, mon tout

aux jours de famine

« Dieu veille sur ceux qui le craignent,

qui mettent leur espoir en son amour,

pour les délivrer de la mort,

les garder en vie aux jours de famine. »

Psaume 33.18-19


Augustin

Reposer en moi

j’essaie

encore et encore


Par habitude

par peur

parce que


Pas de mauvaise volonté

juste une autoroute

voie sans issue


Moi, centre de mon monde

ça me donne le tournis

des nausées pas loin

Mon âme effilochée

égratigné mon être

mais rien ne m’arrête


Je tourne et me retourne

sens de l’aiguille

et vice-versa


Mon cœur est sans repos

jusqu’à ce qu’il trouve

son centre en toi


Fait pour toi

ta paix m’inonde

jusqu’au derniers recoins

Non pas une fois pour toute

mais là à cette respiration

en cet instant

« Tu nous as faits pour toi,

Seigneur et notre cœur est sans repos

tant qu’il ne repose pas en toi. »

Augustin

Passage


Brique après brique

un passage

tu te frayes

Tu touches mon mur

avec tes mains

d’amour

Jamais

tu ne viens

avec un marteau-piqueur

Avec brusquerie

impatience

ou honte

Une petite ouverture

un jour de fête


Assez d’espace

pour faire passer

un rayon de ta grâce


Ma terre se chauffe

doucement

sous ton soleil


Dans ma ville retranchée

tu sèmes des fleurs

d’éternité


Plantes grimpantes

plus vigoureuses

que mes briques


Un jour

mon mur

ne sera plus


Et toi

tout en tous

Psaume 31.9, 22

« devant moi, tu as ouvert un passage »

« Béni soit le Seigneur : son amour a fait pour moi des merveilles

23 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page