top of page
  • Penage

La grâce du Haïku

Dernière mise à jour : 5 juil.

« Hiver ou printemps

dans ses entrailles puantes

zut comment savoir »


Me voilà oiseau-lecteur guidé par la voix brute et légère du Haïku qui me parvient comme un jet de caillou.


Les Haïkus d’Etienne Pfender invitent à un vol au-dessus de la Bible, qui ne peut être qu’un vol au-dedans, à l’image de la caverne de chair qui sauve et enferme Jonas pendant 3 jours.

L’impair prime dans l’alliance de ces vers, suscitant par leurs mots pensées et émotions suspendues, saisies et aussitôt coupées dans leur élan, dans une retenue pleine de grâce.

Sans oublier la surprise, caractéristique de l’écriture du Haïku.


« hissant une lame

au reflet du soleil d’été

près de là un bouc » 


Double surprise ici, dans toute la force poétique : celle du vers rejoignant la forme sombre de l’animal qui détourne nos yeux du couteau qu’Abraham tient au-dessus de son fils, et qui n’ira pas plus bas, car l’Eternel a pourvu.


On n’entre pas dans un Haïku, écrit Etienne Pfender, « en passant sous un arc de triomphe, mais en se laissant cueillir par la simplicité sincère de ce qui donne à lire ».


« six soirs et matins

l’Eden comme un rocking-chair

au septième jour »


Par gros temps de précarité, il existe mille raisons de se glisser dans la grâce du Haïku, comme à l’équilibre fragile du rocking-chair.

 

A découvrir : Etienne Pfender, Cent soixante-dix haïkus bibliques, Editions Jas Sauvages, 2021


Etienne Pfender animera un atelier d'écriture de Haïkus au Climont du 17 au 20 mars 2024 dans le cadre du Festival Poestra. Renseignements et inscriptions : La Grâce des Haïkus – ABC-Climont


Etienne Pfender est violoniste, lauréat et diplômé de Concours Internationaux (Michelangelo Abbado, Rodolfo Lipizer, Vaclav Huml, Paganini, Prix du Ministre de la Culture…). Il se produit en soliste ou en formation de musique de chambre au Théâtre du Châtelet, au Musée des Augustins de Toulouse, de même que dans divers festivals, festival Déodat de Séverac, festival de la Vézère, Musique en Ré, Château de Braux Ste Cohière... En tant que membre de l’Orchestre de Paris où il a exercé l'essentiel de sa carrière, il a partagé sa passion par l’encadrement de jeunes musiciens d’orchestre.  Il joue régulièrement au profit d’associations caritatives.


Pour son travail d'écriture, il est publié notamment aux éditions Jas sauvages ("170 haïku bibliques"), ainsi que chez Olivetan ("Fêter le dire"). Son concert-lecture "Eloge du don" est donné dans plusieurs villes en France : Paris, Nancy, Grasse, Bois-Colombes, Bergerac, Strasbourg...

13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page